Augmentation des prix de l'immobilier suisse au 1er trimestre 2020

Article du 21.04.2020
Augmentation des prix de l'immobilier suisse au 1er trimestre 2020
 Montrer toutes les photos 4

Le 9 avril, le centre indépendant de conseil et de recherche Fahrländer Partner Raumentwicklung (FPRE) a présenté l'évolution des prix sur le marché immobilier suisse pour le 1er trimestre 2020. Selon cette étude, une tendance à la hausse peut être observée en début d'année dans les maisons individuelles. Des différences régionales existent dans les prix des appartements en copropriété. Cependant, ces chiffres n'incluent pas encore les effets de la crise actuelle du coronavirus.

Les prix de l'immobilier résidentiel suisse augmentent en début d'année

Le FPRE suit en permanence l'évolution des prix des appartements (EWG) et des maisons individuelles (EFH) sur le marché immobilier suisse. Le centre de conseil de Zurich a en outre publié les chiffres pour le 1er trimestre 2020. Dans le cas des maisons individuelles, une augmentation totale des prix de 2,7 % a été enregistrée dans toute la Suisse.

 

L'augmentation totale des prix des appartement a été quant à elle de 2,2%. Cela est principalement dû à la hausse des prix des appartements dans le segment haut de gamme. Ceux-ci ont augmenté de manière significative de 3,7 %.

 

Dans le segment médian des EWG, il faut faire une distinction entre les différentes régions. Dans les régions de Zurich (-0,5%) et du sud de la Suisse (-0,6%), par exemple, on constate une légère baisse des prix par rapport au dernier trimestre. En revanche, les prix des appartements de taille moyenne ont continué à augmenter dans les régions du Jura (2,2 %), du Mittelland (1,7 %) et de la Suisse orientale (1,5 %) par rapport au trimestre précédent.

L'impact de la crise du coronavirus sur l'évolution des prix de l'immobilier

L'évolution des prix au cours du 1er trimestre n'en dira probablement pas long sur les effets de la crise actuelle du coronavirus. Comme la situation exceptionnelle en Suisse n'a été déclarée qu'à la mi-mars, les transactions effectuées en janvier et février au moins n'étaient pas encore été affectées par la crise. À l'heure actuelle, il n'est pas encore possible d'estimer l'impact de la pandémie du coronavirus sur le prix des logements. Cela dépendra également de la durée des différentes restrictions en Suisse et à l'étranger. En ce moment, de nombreux acheteurs et vendeurs de biens immobiliers se montrent prudents et attendent de voir comment les choses évoluent. Le facteur décisif sera donc l'ampleur et la durée de l'impact économique.

 

 

Partager sur

0