Conséquences possibles de la crise du coronavirus sur le marché immobilier

Article du 26.01.2021
12346-062058-Corona-Auswirkungen-auf-Immobilienmarkt.jpg

La pandémie du coronavirus maintient toujours sous cloche la société, la politique et les affaires. L'espoir d'une sortie de crise grandit, mais celle-ci est encore loin. Cependant, nous connaissons déjà à l'évidence un vrai gagnant de la crise : la numérisation. Elle a reçu un véritable coup de pouce durant l'année passée. La question se pose de savoir si ce boom en ligne aura également un effet durable sur le marché immobilier.

 

Depuis le début de la crise du coronavirus, de nombreuses personnes passent le plus clair de leur temps chez elles. Elles sont en télétravail, font leurs achats en ligne et au lieu de se rendre dans des pays lointains, elles profitent de la vue depuis leur balcon. Les gens vont moins souvent au restaurant, se font plutôt livrer leurs repas à domicile, et du moment qu'ils ont leur propre espace de gym à la maison, tout ira bien. En raison de la crise, les gens se recentrent sur leur propre espace de vie, qui devient ainsi plus important. Les requêtes de recherche dans les portails immobiliers indiquent une demande croissante de propriétés avec balcons ou jardins.

 

Cependant, pour de nombreux exploitants de restaurants, d'agences de voyage, de salles de sport et même de détaillants, cette crise prolongée devient une véritable épreuve de force en raison de la perte de revenus qu'elle engendre. Certains comptent ainsi sur la bonne volonté de leurs propriétaires lorsqu'ils louent leur espace commercial. Si les restaurants et autres lieux de loisirs devraient rouvrir après la crise, il reste à voir si et comment les comportements d'achat auront changé dans le secteur du commerce de détail. Certains consommateurs ont en effet découvert les achats en ligne au gré des périodes de confinement. Il pourrait en résulter des espaces commerciaux inoccupés et un changement dans le paysage urbain.

Télétravail plutôt que travail au bureau

Même si la plupart des gens aspirent à revenir à la vie d'avant la pandémie de coronavirus, en particulier pour retrouver des contacts sociaux, certains ont également découvert des avantages sur le plan personnel. Le télétravail, en particulier, se poursuivra probablement après la crise. De nombreuses entreprises ont en effet constaté qu'il fonctionne bien. Pour les entreprises, le télétravail peut permettre de réaliser des économies. En définitive, puisque moins d'employés travaillent au bureau, on a moins besoin d’espace. Des concepts tels que le « Flex Office » pourraient offrir des solutions de bureaux plus souples.

 

La tendance propice au télétravail peut également avoir un impact sur le marché locatif. En effet, si les gens n’ont plus à se déplacer pour aller travailler, la distance au lieu de travail devient un facteur plus secondaire dans la recherche d'un appartement. Cela étend le rayon de recherche des locataires potentiels et pourrait sur le long terme soulager la situation tendue dans les zones métropolitaines. La superficie recherchée peut également être influencée par le télétravail lors de la recherche de biens immobiliers, dans le cas où ces derniers serviraient à cette fin.

 

Il est donc toujours passionnant de voir comment le marché immobilier et, en particulier, l'utilisation de l'immobilier vont changer en raison de la crise et de la numérisation accrue.

Partager sur

0