Propriété du logement: offre trop modeste dans les grandes agglomérations

Article du 09.02.2022
Home

L’évolution de la demande pour des logements plus spacieux et plutôt situés en milieu rural, déclenchée par la pandémie, se maintient. Toutefois, il ne s’agit probablement que d’une contre-tendance à court terme. Une problématique se dessine à l’horizon: la faiblesse de l’offre de logements en propriété dans les grandes agglomérations.

 

Dans le domaine de la propriété du logement, la pandémie de coronavirus a entraîné une demande accrue de logements plus spacieux et plutôt situés en milieu rural. Comme le révèlent les évaluations de la société de conseil et de recherche FPRE, en 2021, les prix des logements en propriété ont augmenté de 3,7 % en moyenne, dans toute la Suisse et toutes les régions. En outre, l’Office fédéral du logement (OFL) a indiqué qu’actuellement, les grands appartements avec balcon, espace extérieur et une pièce supplémentaire sont particulièrement recherchés – des offres que l’on trouve plutôt à la campagne qu’en ville.

 

Dans le sillon de la pandémie, RE/MAX, qui est représenté en Suisse par près de 250 courtières et courtiers en immobilier, familiarisés avec les conditions locales, perçoit également une évolution de la demande pour des logements plus spacieux et plutôt situés en milieu rural. Mais RE/MAX estime que la popularité accrue de la campagne est de nature temporaire: «Il s’agit d’une contre-tendance à court terme, car la densification des centres urbains reste le mandat politique», déclare Rainer Jöhl CEO de RE/MAX.

 

«C’est la classe moyenne qui trinque»

RE/MAX constate toutefois que l’on ne construit pas toujours là où la demande est présente: «Malheureusement, c’est précisément dans les grandes agglomérations que quasiment aucune offre de logements en propriété n’est créée. Les grandes coopératives immobilières bâtissent des lotissements entiers de logements en location. Les offres qui arrivent sur le marché des propriétaires sont acquises par des particuliers fortunés et solvables, qui en font un placement sûr, remis en location. Pour les citadins, une devise semble s’imposer: «Achetez ce que vous pouvez acheter», estime Rainer Jöhl.

 

RE/MAX considère cette évolution comme problématique: «On peut se demander dans quelle mesure les politiciens ont pris conscience de ce phénomène. En fin de compte, c’est la classe moyenne qui fait les frais de cette politique – la famille ordinaire, sans héritage ou revenu professionnel supérieur à la moyenne», poursuit Rainer Jöhl.

 

La rareté de l’offre, les faibles taux d’intérêt, la pénurie de placements ainsi que la croissance démographique font que l’écart entre la viabilité économique d’un logement en propriété et les prix de vente effectivement obtenus ne cesse de se creuser. Cette «bulle immobilière» est apparue il y a plus de dix ans et continue de croître. Rainer Jöhl craint que cette situation ne perdure, malgré la légère augmentation des taux. Les gens attachent une grande importance à vivre dans leurs propres murs.

 

Le fin connaisseur du marché immobilier, juste à côté de chez vous

Les connaissances théoriques ne suffisent pas pour remporter le succès sur ce marché exigeant. Les experts en immobilier de RE/MAX sont très ancrés dans leur région. Ils peuvent ainsi réagir rapidement et surprennent régulièrement leurs clientes et clients avec leurs «tuyaux de connaisseurs». Le fait que, grâce à la forte demande, de plus en plus de biens immobiliers trouvent un nouvel acheteur ou une nouvelle acheteuse au sein des grands réseaux de courtiers est également avéré chez RE/MAX. Les courtières et courtiers en immobilier de RE/MAX connaissent les conditions locales du marché et sont en contact étroit avec les agences RE/MAX implantées dans les régions.

 

Au cours des cinq dernières années, RE/MAX a décroché le statut de réseau de courtiers et courtières en immobilier de qualité. Une fois par an, RE/MAX décerne des prix en fonction du chiffre d’affaires et récompense ainsi les performances du réseau.

 

En 2021, The RE/MAX Collection Immobiliare a Ascona s’est hissée au rang de meilleure agence du réseau. L’équipe la plus performante vient également du canton du Tessin, le «Team Volker Nies» RE/MAX Immobiliare a Lugano. Le prix du meilleur courtier en immobilier individuel en 2021 a été remis à Thomas Wegmüller de RE/MAX Collection Immobilien à Klosters.

 

Vous voulez en savoir plus sur ce sujet ? Alors contactez dès aujourd'hui un bureau dans votre région : Trouver un bureau maintenant

 

Partager sur